la sélection papier-mâché de Chris Lomon

juillet 18, 2008

Dite alla Giovine… qu’elle est trop bonne!

Filed under: Coup de gueule,Erotisme,Foi,Résistance — chrislomon @ 1:16
Tags: , ,

Opéra en plein air à Central Park : la Traviata de Verdi avec une Violetta éblouissante de beauté (mais ça on s’en fout) avec un timbre, une élégance et une justesse d’interprétation qui la placent déjà parmi les grands noms de ce rôle. Elle fut desservie par quasiment l’ensemble de la distribution, à l’exception de Annina, la femme de chambre de Violetta (Lucia Palmieri) et, éventuellement, de Germont-père…

Bref ne retenons qu’un nom et une jolie manière : Marsha Thompson.

Le vrai problème reste que l’opéra fait des femmes… des oblations vivantes…

mais allons bon! réécoutons la version Callas 1958

PS: Lucia Palmieri me fait la gentillesse de préciser que Frederick Redd n’était pas de la partie ce soir-là mais qu’il s’agissait de Constantinos Yiannoudes dans le rôle du Père d’Alfredo. J’en profite pour la féliciter encore pour sa jolie performance en Annina… Merci Lucia!

Propulsé par WordPress.com.