la sélection papier-mâché de Chris Lomon

juin 26, 2008

Arthur Cravan

Filed under: Diversité,Résistance,Sagesse — chrislomon @ 10:58
Tags: ,

Prospectus

VENEZ VOIR – Salle des Sociétés savantes- 8, rue Danton – Le Poète – ARTHUR CRAVAN- (neveu d’Oscar Wilde)- champion de boxe, poids 125kg. taille 2 m – LE CRITIQUE BRUTAL – PARLERA – BOXERA – DANSERA – la nouvelle « Boxing-Dance » – LA VERY BOXE – avec le concours du sculpteur MAC ADAMS – autres numéros excentriques – NEGRE. BOXEUR. DANSEUR – dimanche 5 juillet 9h; du soir – prix des places : 5 fr., 3 fr., 2 fr.


Compte rendu paru dans Paris-Midi, lundi 6 juillet 1914

Cet Arthur Cravan, qui ne manque jamais de faire suivre son nom de ces mots : neveu d’Oscar Wilde, s’est donné hier soir aux Sociétés savantes en spectacle à quelques centaines d’Anglais, d’Américains et d’Allemands, parmi lesquels deux ou trois Français s’étaient fourvoyés.

Cet Arthur Cravan est un grand jeune homme blond, imberbe qui, vêtu d’une chemise de flanelle largement échancrée, d’une ceinture rouge, d’un pantalon noir et de légers escarpins, a parlé, dansé, boxé.

Avant de parler, il a tiré quelques coups de pistolet puis a débité, tantôt riant, tantôt sérieux, les plus énormes insanités contre l’art et la vie. Il a fait l’éloge des gens de sport, supérieurs aux artistes, des homosexuels, des voleurs du Louvre, des fous, etc. Il lisait debout en se dandinant, et, de temps à autre, lançait à la salle d’énergiques injures.

Dans la salle, on paraissait goûter cette façon saugrenue de conférencier.

Les choses, cependant ont failli se gâter quand cet Arthur Cravan (sic) a éprouvé le besoin d’envoyer à toute volée sur le premier rang des spectateurs un carton à dessins qui, par hasard, n’atteignit personne.

Quelques amis du danseur, boxeur et conférencier, ont achevé de donner à cette soirée son caractère de grosse plaisanterie anglo-américaine en dansant, boxant et conférenciant à leur tour.

Cette manifestation burlesque, cette farce d’atelier laborieusement annoncée et montée manqua d’esprit, et sa gaieté fut bien lourde. Nos rapins font mieux.

« déserteur de 11 pays. Il BOXERA – DANSERA – CONFERENCIERA. Il sera irrésistible de séduction. » Dans ces spectacles, il se présentera, affirme-il, simplement vêtu d’un cache-sexe, et il se suicidera à la fin. »

voir le portait détaillé de Cravan sur Les excentriques

sa revue littéraire Maintenant

Propulsé par WordPress.com.