la sélection papier-mâché de Chris Lomon

mars 18, 2011

riccardo muti – verdi – va pensiero

Filed under: arts plastiques,Coup de gueule,Diversité,Résistance,Sagesse — chrislomon @ 12:29

mars 14, 2011

jean ferrat- isabelle aubret « on ne voit pas le temps passer »

Filed under: arts plastiques,Coup de gueule,Foi,Poésie,Sagesse — chrislomon @ 12:42

 

« faut-il pleurer, faut-il en rire ? On ne voit pas le temps passer… »

février 25, 2011

xavier beauvois – des … et des…

Filed under: Coup de gueule,Diversité,Foi,Mystique,Poésie,Résistance,Sagesse — chrislomon @ 2:58

février 23, 2011

marc ogeret – chanson de craonne -1917

Filed under: Coup de gueule,Diversité,Poésie,Résistance — chrislomon @ 2:15

Quand au bout d’huit jours, le r’pos terminé,
On va r’prendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile.
Mais c’est bien fini, on en a assez,
Personn’ ne veut plus marcher,
Et le coeur bien gros, comm’ dans un sanglot
On dit adieu aux civ’lots.
Même sans tambour, même sans trompette,
On s’en va là haut en baissant la tête.


Adieu la vie, adieu l’amour,
Adieu toutes les femmes.
C’est bien fini, c’est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C’est à Craonne, sur le plateau,
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C’est nous les sacrifiés !

Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance,
Pourtant on a l’espérance
Que ce soir viendra la r’lève
Que nous attendons sans trêve.
Soudain, dans la nuit et dans le silence,
On voit quelqu’un qui s’avance,
C’est un officier de chasseurs à pied,
Qui vient pour nous remplacer.
Doucement dans l’ombre, sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes.

C’est malheureux d’voir sur les grands boul’vards
Tous ces gros qui font leur foire ;
Si pour eux la vie est rose,
Pour nous c’est pas la mêm’ chose.
Au lieu de s’cacher, tous ces embusqués,
F’raient mieux d’monter aux tranchées
Pour défendr’ leurs biens, car nous n’avons rien,
Nous autr’s, les pauvr’s purotins.
Tous les camarades sont enterrés là,
Pour défendr’ les biens de ces messieurs-là.

Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là r’viendront,
Car c’est pour eux qu’on crève.
Mais c’est fini, car les trouffions
Vont tous se mettre en grève.
Ce s’ra votre tour, messieurs les gros,
De monter sur l’plateau,
Car si vous voulez la guerre,
Payez-la de votre peau !

frédéric dard – laurent heynemann – jeanne moreau – la vieille qui marchait dans la mer – 1991

Filed under: Coup de gueule,Diversité,Erotisme,Poésie,Résistance — chrislomon @ 1:07

nathalie baye – benoît magimel – xavier beauvois – selon matthieu – 2000

Filed under: Coup de gueule,Diversité,Erotisme,Foi — chrislomon @ 12:33

bach, matthäuspassion, BWV244 Nr.68 : wir setzen uns mit tränen nieder und rufen

Wir setzen uns mit Tränen nieder
Und rufen dir im Grabe zu:
Ruhe sanfte, sanfte ruh!

Ruht, ihr ausgesognen Glieder!
Euer Grab und Leichenstein
Soll dem ängstlichen Gewissen
Ein bequemes Ruhekissen
Und der Seelen Ruhstatt sein.
Höchst vergnügt schlummern da die Augen ein.

music by herreweghe

music by koopman

music by harnoncourt

janvier 25, 2011

chabrier – l’etoile – choeur du pal

Filed under: Coup de gueule,Diversité,Erotisme — chrislomon @ 12:50

Am Tag der Hinrichtung ist das Volk versammelt und Ouf verkündet, dass Lazuli gepfählt werden soll. Er muss sich auf einen Stuhl setzen und soll von einem Pfahl durchbohrt werden. Das Volk jubelt, als Lazuli sich auf den Stuhl setzt. In dem Moment, in dem die Folter beginnt, fordert der Hofastrologe den König auf, die Hinrichtung abzubrechen, da die Sterne sagten, dass das Schicksal Oufs eng mit dem Lazulis verknüpft sei: vierundzwanzig Stunden nach Lazulis Tod müsse auch der König sterben. Ouf unterbricht die Hinrichtung sofort und nimmt Lazuli in seinen Palast, um ihn und sein – möglichst langes – Leben besser überwachen zu können.

 

vive la France et son audace, … passée…

isabelle druet – offenbach – ah que j’aime les militaires !

Filed under: Coup de gueule,Diversité,Erotisme — chrislomon @ 12:25

ah que j’aime les militaires!

vous aimez le danger, le péril vous attire,

et vous ferez votre devoir, vous partirez demain

et moi je viens vous dire… non pas adieu…

non pas adieu mais au revoir!

GRANDE-DUCHESSE

Ah! Que j’aime les militaires,
Leur uniforme coquet,
Leur moustache et leur plumet!
Ah! Que j’aime les militaires!
Leur air vainqueur, leurs manières,
En eux, tout me plait!

Quand je vois là mes soldats
Prêts à partir pour la guerre,
Fixes, droits, l’oeil à quinze pas,
Vrai Dieu! J’en suis toute fière!
Seront-ils vainqueurs ou défaits?…
Je n’en sais rien… ce que je sais…

CHOEUR
Ce qu’elle sait…

GRANDE-DUCHESSE
Ce que je sais…
C’est que j’aime les militaires, etc.

Je sais ce que je voudrais…
Je voudrais être cantinière!
Près d’eux toujours je serais et je les griserais!
Avec eux, vaillante et légère,
Au combat je m’élancerais!
Cela me plairait-il, la guerre?…
Je n’en sais rien… ce que je sais…

CHOEUR
Ce qu’elle sait…

GRANDE-DUCHESSE
Ce que je sais… C’est que j’aime les militaires, etc.

queer version par Etienne Cousineau

offenbach – la belle helene – marche des rois

Filed under: Coup de gueule,Diversité,Erotisme — chrislomon @ 12:01

la belle helene, acte 1

Voici les rois de la Grèce
Il faut que le choeur s’empresse
de les nommer par leur nom.
Ça! Peuple, faisons silence!
Voici les rois de la Grèce!

Ajax Premier, entrant :
Ces rois remplis de vaillance,
-plis de vaillance, -plis de vaillance,
c’est les deux Ajax

Oreste, Calchas:
Les deux Ajax!

Ajax Deuxième:
Etalant  avec jactance,
t’avec jactance, t’avec jactance,
leur double thorax…

Oreste, Calchas:
Leur double thorax!

Ajax Premier:
Parmi le fracas immense
des cuivres de Sax…

Les deux Ajax:
Ces rois remplis de vaillance,
-plis de vaillance, -plis de vaillance,
c’est les deux Ajax,
Les deux , les deux Ajax

Tous:
Ces rois remplis de vaillance,
c’est les deux Ajax!

Achille, entrant:
Je suis le bouillant Achille,
le bouillant Achille, le bouillant
Achille, le grand myrmidon!

Oreste, les deux Ajax, Calchas:
Le myr-, le myrmidon!

Achille:
Combattant un contre mille
un contre mille, un contre mille,
grâce à mon plongeon!

Les mêmes:
Grâce, grâce à mon plongeon!

Achille:
J’aurai l’esprit bien tranquille,
n’était mon talon!
Je suis le bouillant Achille,
Le bouillant Achille, le bouillant
le grand myrmidon, le myr-,
le myrmidon!

Les mêmes, le choeur:
Voici le bouillant Achille,
le bouillant Achille,
le grand myrmidon!

Ménélas, entrant:
Je suis l’époux de la reine
-poux de la reine, -poux de la reine,
le roi Ménélas!

Oreste, Achille, les deux Ajax, Calchas:
Le méné-, le Ménélas

Ménélas:
Je crains bien qu’un jour Hélène,
qu’un jour Hélène, qu’un jour Hélène,
je le dis tout bas…

Tous:
Il le dit tout, tout, tout bas!

Ménélas:
Ne me fasse de la peine,
n’anticipons pas.
Je suis l’époux de la reine,
-poux de la reine, -poux de la reine,
le roi Ménélas, le Mé-, le Ménélas!

Tous:
Il est l’époux de la reine,
-poux de la reine, -poux de la reine,
le roi Ménélas, le Mé-, le Ménélas!

Agamemnon, entrant:
Le roi barbu qui s’avance,
-bu qui s’avance, -bu qui s’avance,
c’est Agamemnon…

Tous: Aga, -Agamemnon!
Agamemnon:
Et ce nom seul me dispense,
seul me dispense, seul me dispense,
d’en dire plus long.

Tous: d’en di-, dire plus long.

Agamemnon:
J’en ai assez dit, je pense,
en disant mon nom,
le roi barbu qui s’avance,
-bu qui s’avance, -bu qui s’avance,
c’est Aga-, Aga-, Agamemnon!

Tous: Le roi barbu qui s’avance,
c’est Agamemnon!
Aga-, Aga-, Agamemnon!

janvier 14, 2011

basquiat 2011 paris

Filed under: arts plastiques,Coup de gueule,Diversité,Erotisme,Foi,Poésie — chrislomon @ 12:18

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.